Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Boishardy, l’histoire et la légende

Boishardy, l’histoire et la légende

lundi 17 octobre 2011, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / révolution / histoire

 

Cet ouvrage de Hervé POMMERET est paru dans la collection "des faits & des hommes" à l’Office d’édition du livre d’histoire.


Dans un pays hostile à la Révolution, Boishardy joua un rôle essentiel dans le soulèvement qui fit trembler les administrateurs et les forces armées de la République. L’étude du chanoine Pommeret qui lui est consacrée reste aujourd’hui un document de référence.
Fils de mousquetaire, Amateur-Jérôme Le Bras des Forges de Boishardy entre en 1780 au Royal-la-Marine. En garnison à La Rochelle en 1792, il est porté par erreur sur la liste des émigrés par le Directoire de Lamballe. De retour en Bretagne, il entre alors dans une opposition militante. Le 15 octobre 1794, Boishardy prend le commandement de la division des Côtes-d’Armor de l’armée catholique et royale. Opposé à l’enrôlement des déserteurs, il déclare « n’avoir besoin que de ses Bretons pour chouanner ».
Entraîné à tous les exercices corporels, rompu à la fatigue, doué d’une éloquence naturelle qu’il emploiera à faire des prosélytes, franc, généreux, très simple de manières, Boishardy a vite conquis les paysans au milieu desquels il vit, des sympathies et des amitiés qui lui seront toujours fidèles. Poursuivi par des centaines de gardes nationaux sous la direction de Charles Hello, il vit chez des amis et change fréquemment de résidence. Le 19 mars 1795, Boishardy signe le traité de Moncontour avec Hoche, pour gagner du temps. Le 17 juin, il est tué dans une embuscade, sur le chemin des Champs-Piroués. Le lendemain, sa tête est promenée dans les rues de Moncontour et de Lamballe.
Une page d’histoire qui révèle la vie d’un chef chouan méconnu. Un épisode de la chouannerie qui méritait d’être rappelé.

Hervé POMMERET est, également l’auteur de "L’esprit public dans le département des Côtes-du-Nord".


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2008

    juin

  • Pays d’Argoat sur CD-Rom

    L’Association d’Histoire et d’Archéologie de la Région de Bourbriac édite depuis 1984 une revue semestrielle. Les différents articles publiés concernent l’histoire et l’archéologie des cantons d’Argoat.

  •  

  • Les bleus du Châté

    Cet ouvrage relate l’histoire des châtelaudrinais sous la Révolution.

  •  

  • Les justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier

    Les justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier sont décrites, de manière exhaustive, avec pour chacune la dévolution et les références archivistiques.

  •  

    mai

  • Le K barré d’hier à aujourd’hui

    Le présent exposé s’inscrit dans le cadre des activités de l’association LAMBAOL, dont le siège social est la mairie de Lampaul Plouarzel (29810).

  •  

  • L’arbre éternel

    L’Arbre éternel... c’est bien sûr l’arbre généalogique qui reverdit à chaque génération. A travers l’histoire d’une famille, l’auteur nous fait découvrir une région : le Petit Trégor. Toutefois, si le récit commence dans ce terroir caché, il s’élargit très (...)

  •  

  • Les femmes dans la tourmente

    Nobles ou paysannes, bourgeoises ou ouvrières qu’attendaient les femmes en cette fin du siècle des lumières ? Une plus grande liberté sans doute, une plus grande autonomie, une plus grande indépendance.

  •  

  • Histoire de la langue bretonne

    En 1780 déjà, un voyageur écrivait que « cette langue est si différente du français que je n’y entendais pas un mot ».

  •  

  • Dictionnaire des femmes de Bretagne

    Trop peu de femmes de Bretagne ont vu leur nom gravé sur les tablettes de l’Histoire officielle.

  •  

  • Chroniqueurs et historiens de la Bretagne du Moyen Âge au milieu de XXe siècle

    L’HISTOIRE est au cœur de l’identité bretonne. Dès la fin du XVe siècle, les grands chroniqueurs du duché, Pierre Le Baud et Alain Bouchart, ont conscience de la communauté de destin qui unit les Bretons depuis l’histoire plus ou moins légendaire des (...)

  •  

  • La saga des Verry Carfantan

    Louis-Ollivier Verry, lieutenant de vaisseau, disparut dans les flots blancs de Terre-Neuve, en pleine jeunesse, à l’âge de 24 ans. Son fils unique Louis, marin, capitaine, armateur, fit fortune sur les mers. Il eut 8 enfants, 23 petits-enfants, 49 (...)

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100