Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Lexique historique de la France d’Ancien Régime

Lexique historique de la France d’Ancien Régime

jeudi 22 mai 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / langage

 

Ce lexique, consacré à la France d’Ancien Régime, n’est pas une encyclopédie. Sa taille et sa conception lui interdisent cette prétention.


Lexique historique de la France d'Ancien Régime Les auteurs se sont donc bornés à définir, en quelques phrases, des notions essentielles afin de faciliter l’approche, par les étudiants, d’un monde si différent de celui dans lequel ils vivent.
A son gré, chaque lecteur pourra déceler des lacunes : c’est le sort réservé, par leur nature même, à ce type d’ouvrage.
A quelques exceptions près, Guy CABOURDIN s’est chargé des domaines institutionnel, démographique, économique et social ; Georges VIARD, des « entrées » relatives à la religion, l’art, la civilisation et les provinces.

Ouvert aux plus récentes problématiques de l’histoire, ce lexique, de consultation facile, devrait répondre aux questions de tout lecteur à la recherche d’une documentation de base sur la France d’Ancien Régime. Il devrait en particulier constituer un outil de travail privilégié pour les étudiants d’histoire et de lettres et, dans le cadre du travail indépendant, pour les lycéens.

Mais, c’est aussi un excellent outil de vulgarisation pour tous ceux qui manipulent des textes datant de l’Ancien-Régime. À titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous la notice concernant le terme "Fabrique" ; dans ce texte, tous les mots en gras font l’objet d’une aure notice.

Fabrique
Le terme désigne à la fois le temporel d’une paroisse, c’est-à-dire ses biens et ses revenus, et l’organisme chargé de le gérer.
Celui-ci est constitué d’une ou de plusieurs personnes, généralement élues par les paroissiens : simple procureur fabricien dans les paroisses rurales, corps de marguilliers et fabriciens dans les paroisses urbaines.
Les biens de la fabrique, considérés comme biens d’Église, sont inaliénables.
Ils sont constitués de « biens extérieurs », maisons, terres affermées, cens en argent ou en nature, rentes, provenant le plus souvent de donations anciennes, et de « biens intérieurs », casuel, quêtes et offrandes, location des bancs, prix fixé pour l’utilisation des cloches, tentures et ornements.
Plus ou moins importants selon les paroisses, ces revenus servent à entretenir en partie les églises et à couvrir les frais du culte.
Les comptes de fabrique, longtemps fort négligés, sont surveillés de plus en plus rigoureusement depuis la fin du XVIIe siècle par les représentants de l’administration diocésaine au cours de leurs visites.
Le gouvernement royal s’en préoccupe également et multiplie les règlements à la fin du XVIIIe siècle (une quinzaine entre 1750 et 1770).
Les contestations sur les comptes rendus par les fabriciens se règlent devant les tribunaux royaux.


Cet ouvrage est paru aux Éditions Armand Colin en 1990.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2009

    mai

  • Mineurs de Bretagne

      Il est des traditions qui demeurent, d’autres qui s’éteignent. L’importance des mines métalliques bretonnes relève de ces dernières et il ne vient plus à l’idée de grand monde que cette province a pu être l’une des premières régions productrices de plomb (...)

  •  

  • Teilleurs de lin du Trégor

      L’industrie des toiles a longtemps occupé une large place dans l’économie bretonne. La matière première de cette activité venait, pour l’essentiel, des plateaux fertiles de la Bretagne nord, notamment du Trégor où le climat humide et doux était (...)

  •  

    avril

  • Histoire de la Résistance en Bretagne

    Des départs vers l’Angleterre (été 1940) aux milliers de F.F.I. bretons se battant pour leur libération (été 1944), la flamme de la Résistance bretonne ne cesse de briller dans une région qui rejette immédiatement l’occupant, prend ses distances avec (...)

  •  

  • Le choc de la guerre dans les Côtes-du-Nord (1939-1945)

    Cinquante ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, cette période noire de notre histoire est encore objet de souvenirs et de débats, de passions et de polémiques. Grâce à l’accès aux archives, à l’enquête orale auprès des acteurs, aux nombreux (...)

  •  

    mars

  • La Bretagne au combat (1939-1945)

    Joseph Darsel peut inscrire sur sa carte de visite : commandeur de la Légion d’Honneur à titre militaire, commandeur de l’Ordre supérieur du Temple de Jérusalem, croix de guerre, médaille de la Résistance, médaille de la Reconnaissance (...)

  •  

    janvier

  • Tu seras soldat - L’enfant et la guerre à l’école primaire - 1871-1918

    Une nation intelligente et forte considère, comme la meilleure garantie d’un patriotisme éclairé, la diffusion, dans les rangs de la société et dès le plus jeune âge, des principes de discipline, d’honneur et d’abnégation, sans lesquels il n’est point de (...)

  •  

    2008

    décembre

  • Les Sociétés de pensée depuis l’Ancien Régime en Bretagne et en Côtes d’Armor

    Cet ouvrage, dont le sous titre est Les Précurseurs du Mondialisme, a été écrit par Claude DEVALLAN, originaire de Corlay et adhérent du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor.

  •  

    novembre

  • Armandine - Lettres d’Amour - de Binic au front (1914 -1918)

      De Binic, petit port des Côtes-d’Armor, de Saint-Brieuc ou de Rennes jusqu’aux tranchées du Nord et de Lorraine, Armandine écrit chaque jour une lettre de quatre pages à son mari Armand qui est soldat sur le (...)

  •  

    octobre

  • Le diable en Bretagne

      Il fait peur, il est le terrifiant orchestrateur des forces maléfiques, il emporte les damnés dans un monde où l’on perd tout espoir. C’est Satan, le père du mensonge. Il fait rire, il est berné, maltraité, ridiculisé. C’est Paol Goz ou le vieux (...)

  •  

  • Chasse aux loups et autres chasses en Basse-Bretagne

    E.W.L. Davies a passé deux hivers dans la région de Carhaix en 1855-56. Il a participé aux chasses du louvetier morlaisien Charles de Saint-Prix, et vingt ans plus tard, rédigé des souvenirs qui constituent un témoignage exceptionnel tant sur la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100