Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Lexique historique de la France d’Ancien Régime

Lexique historique de la France d’Ancien Régime

jeudi 22 mai 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / langage

 

Ce lexique, consacré à la France d’Ancien Régime, n’est pas une encyclopédie. Sa taille et sa conception lui interdisent cette prétention.


Lexique historique de la France d'Ancien Régime Les auteurs se sont donc bornés à définir, en quelques phrases, des notions essentielles afin de faciliter l’approche, par les étudiants, d’un monde si différent de celui dans lequel ils vivent.
A son gré, chaque lecteur pourra déceler des lacunes : c’est le sort réservé, par leur nature même, à ce type d’ouvrage.
A quelques exceptions près, Guy CABOURDIN s’est chargé des domaines institutionnel, démographique, économique et social ; Georges VIARD, des « entrées » relatives à la religion, l’art, la civilisation et les provinces.

Ouvert aux plus récentes problématiques de l’histoire, ce lexique, de consultation facile, devrait répondre aux questions de tout lecteur à la recherche d’une documentation de base sur la France d’Ancien Régime. Il devrait en particulier constituer un outil de travail privilégié pour les étudiants d’histoire et de lettres et, dans le cadre du travail indépendant, pour les lycéens.

Mais, c’est aussi un excellent outil de vulgarisation pour tous ceux qui manipulent des textes datant de l’Ancien-Régime. À titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous la notice concernant le terme "Fabrique" ; dans ce texte, tous les mots en gras font l’objet d’une aure notice.

Fabrique
Le terme désigne à la fois le temporel d’une paroisse, c’est-à-dire ses biens et ses revenus, et l’organisme chargé de le gérer.
Celui-ci est constitué d’une ou de plusieurs personnes, généralement élues par les paroissiens : simple procureur fabricien dans les paroisses rurales, corps de marguilliers et fabriciens dans les paroisses urbaines.
Les biens de la fabrique, considérés comme biens d’Église, sont inaliénables.
Ils sont constitués de « biens extérieurs », maisons, terres affermées, cens en argent ou en nature, rentes, provenant le plus souvent de donations anciennes, et de « biens intérieurs », casuel, quêtes et offrandes, location des bancs, prix fixé pour l’utilisation des cloches, tentures et ornements.
Plus ou moins importants selon les paroisses, ces revenus servent à entretenir en partie les églises et à couvrir les frais du culte.
Les comptes de fabrique, longtemps fort négligés, sont surveillés de plus en plus rigoureusement depuis la fin du XVIIe siècle par les représentants de l’administration diocésaine au cours de leurs visites.
Le gouvernement royal s’en préoccupe également et multiplie les règlements à la fin du XVIIIe siècle (une quinzaine entre 1750 et 1770).
Les contestations sur les comptes rendus par les fabriciens se règlent devant les tribunaux royaux.


Cet ouvrage est paru aux Éditions Armand Colin en 1990.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2008

    juin

  • Guides des registres des AD22

    Ces deux guides proposent l’état des registres : paroissiaux, d’état civil, consultables aux Archives départementales des Côtes-d’Armor.

  •  

  • Plourhan, comté du Goëlo

    Fernand Hélary retrace l’histoire de Plourhan, commune du Goëlo, située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Brieuc.

  •  

  • LES GOUYON MATIGNON
    Huit siècles d’histoire, leurs juveigneurs, leurs alliances et leurs demeures


    Ce superbe ouvrage, en couleur et au format A4, écrit par Mériadec de GOUYON-MATIGNON, retrace en 425 pages la filiation des différentes branches d’une des plus anciennes familles de Bretagne.

  •  

  • La Poste aux chevaux en Côtes-d’Armor

    Cet ouvrage, sujet d’une étude historique inédite et passionnante, nous emmène à travers trois siècles, au bout du monde « européen » et nous fait revivre la vie quotidienne des hommes et bêtes du courrier avant l’arrivée du chemin de (...)

  •  

  • A la découverte des chapelles du Trégor

      Après avoir sillonné tant de fois les routes de Morlaix à Paimpol et visité cet arrière pays qui s’étend jusqu’à la ligne de partage des eaux entre le versant de l’Atlantique et celui de la Manche — cette épine dorsale que constituent les Monts d’Arrée — (...)

  •  

  • Moulins à papier de Bretagne

      Après son ouvrage consacré aux Chiffonniers, Yann-Ber KEMENER nous livre aujourd’hui le résultat de ses recherches sur les Moulins à papier de Bretagne.

  •  

  • Pilhaouer et pillotou

      Ce livre traite des chiffonniers de Bretagne. Pilhaouer, pillotou. En Basse comme en Haute Bretagne, ces mots évoquent encore le chiffonnier ambulant qui parcourait campagnes et villes jusqu’à la fin des années (...)

  •  

  • Les Sénéchaussées royales de Bretagne

    Cet ouvrage traite de la monarchie d’Ancien Régime et ses juridictions ordinaires de 1532 à 1790.

  •  

  • Les Papeteries Vallée (1856-1965)

      Cet ouvrage est paru en 2002 à l’occasion des expositions qui se sont tenues à Belle-Isle-en-Terre et aux Archives départementales des Côtes-d’Armor.

  •  

  • La vie fabuleuse de LADY MOND - Maï la Bretonne

    Dans les années qui suivirent la guerre de 1870 vivotait dans un très modeste moulin de la vallée du Guer une jeune enfant dite « Maï » issue du mariage de Guillaume Le Manach, meunier, et d’Yvonne Le Roy, (...)

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100