Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » La vie paysanne en Bretagne sous l’Ancien Régime

La vie paysanne en Bretagne sous l’Ancien Régime

dimanche 18 mai 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / vie_sociale

 

La vie paysanne d’autrefois est trop souvent assimilée au « bon vieux temps », avec coiffes de dentelle et patates au lait. Mais cette époque ne remonte pas très loin : c’était le temps de nos grands-parents ; à peine un siècle. Mais avant ?... Comment vivait-on sous l’Ancien Régime, lorsque les seigneurs régentaient [possédaient] le pays ? Alors que les coiffes n’étaient encore que des petits bonnets de toile, et que la pomme de terre n’avait pas encore été introduite dans notre région ?... Ne comptez pas trouver une réponse dans les livres. Il semble que le sujet n’ait guère intéressé les historiens.


La vie paysanne en Bretagne sous l'Ancien Régime En librairie, on trouve ce qu’on veut sur les Aztèques ou sur les Étrusques, mais il n’y a pratiquement rien sur la vieille civilisation rurale de chez nous !

Devant cette situation, Jean LE TALLEC a relevé le défi. Mettant à profit les loisirs de la retraite, il s’est immergé dans les archives locales.

Pour analyser les parchemins des siècles passés, Jean LE TALLEC a conservé la rigueur scientifique de l’ancien professeur de biologie ; ce sont les documents d’archives qui doivent faire autorité. Ici, aucune affirmation qui ne soit étayée par une source authentique.

Et c’est un monde inattendu qui se dévoile devant nous. Un petit monde grouillant et animé, se bousculant dans les marchés, dans les pardons, dans les auberges ; où règnent l’entraide et la solidarité ; mais aussi le vol, la violence, l’ivrognerie…

Une heureuse surprise : la vie est loin d’être misérable. Une alimentation convenable, un cheptel bien fourni, des maisons spacieuses, des piles de draps dans les armoires, des vêtements multicolores… Qui l’eut cru ? Tout ceci dans une vie communautaire très chaude, et un extraordinaire sens de la fête.

Non seulement il a beaucoup de choses à nous dire, mais il les dit fort bien : simplement, nerveusement, malicieusement ; comme un conteur de veillée paysanne !


Alors, laissez-vous guider à travers cet « autre monde » qu’était la Bretagne de nos ancêtres.

Jean LE TALLEC On nous avait annoncé qu’il s’agissait d’un pays sinistre, habité par de pauvres bougres. Aussi, quelle surprise d’y découvrir des maisons à tourelle, des vêtements vivement colorés, des piles de draps dans les armoires, des attelages impressionnants (4 bœufs et 2 chevaux)... ; ceci dans une vie communautaire très chaude, et un extraordinaire sens de la fête !...


Jean LE TALLEC est né à Laniscat (Côtes d’Armor) dans une ferme sans électricité, sans eau courante, sans clé pour fermer la porte ! ; il en a conservé la saveur des vieilles expressions bretonnes.
Après diverses publications ponctuelles dans des revues spécialisées, (Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, Société d’Émulation des Côtes-d’Armor, Tiez-Breiz, ... ), il nous propose aujourd’hui une reconstitution globale de la vie paysanne en Argoat avant la Révolution.

Cet ouvrage, initialement édité chez Coop Breizh en 1996 (couverture du haut), est reparu aux Éditions Keltia Graphic (dans les mains de Jean LE TALLEC, ci-contre).


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2009

    mai

  • Mineurs de Bretagne

      Il est des traditions qui demeurent, d’autres qui s’éteignent. L’importance des mines métalliques bretonnes relève de ces dernières et il ne vient plus à l’idée de grand monde que cette province a pu être l’une des premières régions productrices de plomb (...)

  •  

  • Teilleurs de lin du Trégor

      L’industrie des toiles a longtemps occupé une large place dans l’économie bretonne. La matière première de cette activité venait, pour l’essentiel, des plateaux fertiles de la Bretagne nord, notamment du Trégor où le climat humide et doux était (...)

  •  

    avril

  • Histoire de la Résistance en Bretagne

    Des départs vers l’Angleterre (été 1940) aux milliers de F.F.I. bretons se battant pour leur libération (été 1944), la flamme de la Résistance bretonne ne cesse de briller dans une région qui rejette immédiatement l’occupant, prend ses distances avec (...)

  •  

  • Le choc de la guerre dans les Côtes-du-Nord (1939-1945)

    Cinquante ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, cette période noire de notre histoire est encore objet de souvenirs et de débats, de passions et de polémiques. Grâce à l’accès aux archives, à l’enquête orale auprès des acteurs, aux nombreux (...)

  •  

    mars

  • La Bretagne au combat (1939-1945)

    Joseph Darsel peut inscrire sur sa carte de visite : commandeur de la Légion d’Honneur à titre militaire, commandeur de l’Ordre supérieur du Temple de Jérusalem, croix de guerre, médaille de la Résistance, médaille de la Reconnaissance (...)

  •  

    janvier

  • Tu seras soldat - L’enfant et la guerre à l’école primaire - 1871-1918

    Une nation intelligente et forte considère, comme la meilleure garantie d’un patriotisme éclairé, la diffusion, dans les rangs de la société et dès le plus jeune âge, des principes de discipline, d’honneur et d’abnégation, sans lesquels il n’est point de (...)

  •  

    2008

    décembre

  • Les Sociétés de pensée depuis l’Ancien Régime en Bretagne et en Côtes d’Armor

    Cet ouvrage, dont le sous titre est Les Précurseurs du Mondialisme, a été écrit par Claude DEVALLAN, originaire de Corlay et adhérent du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor.

  •  

    novembre

  • Armandine - Lettres d’Amour - de Binic au front (1914 -1918)

      De Binic, petit port des Côtes-d’Armor, de Saint-Brieuc ou de Rennes jusqu’aux tranchées du Nord et de Lorraine, Armandine écrit chaque jour une lettre de quatre pages à son mari Armand qui est soldat sur le (...)

  •  

    octobre

  • Le diable en Bretagne

      Il fait peur, il est le terrifiant orchestrateur des forces maléfiques, il emporte les damnés dans un monde où l’on perd tout espoir. C’est Satan, le père du mensonge. Il fait rire, il est berné, maltraité, ridiculisé. C’est Paol Goz ou le vieux (...)

  •  

  • Chasse aux loups et autres chasses en Basse-Bretagne

    E.W.L. Davies a passé deux hivers dans la région de Carhaix en 1855-56. Il a participé aux chasses du louvetier morlaisien Charles de Saint-Prix, et vingt ans plus tard, rédigé des souvenirs qui constituent un témoignage exceptionnel tant sur la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100