Accueil » Les Données du CG22 » Généralités » Des "Généalogies de la région de Guingamp" à Granite-Net

Des "Généalogies de la région de Guingamp" à Granite-Net

vendredi 11 juillet 2008, par Guy Mahé, JCLB
MOTS-CLÉS :  / corail-net / granite-net / cousinages / repertoire_patronymique / gedcom

 

Les parents de Guy MAHÉ étaient originaires de Lanrodec et de Saint-Jean-Kerdaniel ; ceux de Jean-Claude LE BLOAS de Gurunhuel et de Tréglamus.
Travaillant dans le même Établissement et passionnés de généalogie, quoi de plus naturel que d’essayer de lancer une « entreprise » de centralisation des généalogies de la région de Guingamp.


L’opération est lancée au début des années « 90 » ; si, au début, certaines personnes sont réticentes pour adresser leurs listes d’ascendance, les traitements réalisés grâce aux outils logiciels développés par Guy permettant de retourner aux contributeurs leurs listes sous forme de « quartiers » et classées alphabétiquement ont du succès. Il faut dire, qu’à cette époque, peu de généalogistes sont informatisés et ce sont des centaines de listes papier, parfois très importantes, qui sont saisies manuellement grâce à un outil développé par Guy (BAZ_PRI) ; Guy et Jean-Claude passent quotidiennement 3 à 4 heures chaque soir pour saisir ces listes…

JPEG - 94.2 ko
Courrier adressé aux éventuels contributeurs


Parallèlement, Guy développe des outils permettant la détection automatique de cousinages entre contributeurs ; un autre outil permet de construire, de manière automatique, des tableaux de cousinages ; ceux-ci viendront alimenter pendant des années la rubrique « Nous sommes tous cousins » du bulletin de liaison « Généalogie 22 » ; à cette époque, point de Généatique, ni d’Hérédis…

JPEG - 65.7 ko
Tableau de cousinage


À partir de la compilation des listes d’ascendance, un « Répertoire de mariages de la Région de Guingamp » est édité et sera mis à jour périodiquement.

JPEG - 54.8 ko
Couverture du répertoire


L’entreprise est présentée lors de rencontres amicales dans les Côtes-d’Armor, en région parisienne et lors de Congrès de généalogie.

JPEG - 124.8 ko
Réunion à Squiffiec en novembre 1993


Des avis sont adressés à la presse et aux associations de généalogie qui les font paraître dans leur bulletin de liaison.

JPEG - 135.3 ko
La FFG parle de la "centralisation" dans le Flash


JPEG - 84 ko
Le Journal des Bretons cite la "centralisation"


JPEG - 157 ko
Réunion à Squiffiec en mars 1993 - à droite, Pierre ILLIEN et Gisèle SAUTEJEAU


L’entreprise fait « boule de neige » et, heureusement, l’informatique s’intéresse à la généalogie et des logiciels spécifiques voient le jour ; de leur côté, les généalogistes s’équipent et commencent à adresser leurs listes d’ascendance sous la forme de fichiers excel, voire gedcom ; cela permet de décharger un peu les deux compères qui continuent à répondre aux contributeurs.

JPEG - 89.9 ko
Répartition des mariages en 1994


Outre leur liste d’ascendance, leur sont adressées :
  les coïncidences détectées avec d’autres listes, ainsi que les coordonnées des cousins potentiels afin que les personnes se contactent directement,
  les occurrences détectées avec les relevés systématiques de mariages réalisés par les bénévoles.

Exemple : les données de Guy MAHÉ.

L’entreprise n’est pas limitée aux seuls adhérents du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor : tout généalogiste qui possède des ascendants dans le département peut adresser son ascendance qui est traitée de la même manière, sans discrimination ; beaucoup de « non-adhérents », enchantés de ce service gracieux « renverront l’ascenseur » en devenant membres du CG 22…

Comme indiqué plus haut, cette « entreprise » de centralisation des généalogies qui, compte tenu de son succès, s’intéresse à l’ensemble du département sert à confectionner l’annuaire patronymique du CG 22.

En 1999, GÉNÉARMOR voit le jour ; cet outil qui permet de consulter, via internet, l’ensemble des relevés systématiques réalisés par les bénévoles, intègre, également, la base de données résultant de la centralisation des généalogies.

Pour des raisons de « fiabilité », certaines généalogies n’étant pas « sûres », il est décidé de retirer cette base de données de Généarmor.

Avec l’aide de Michel MORO, le CG22 mettra en ligne sur internet deux bases de données :
  CORAIL-NET, contenant les relevés systématiques réalisés par les bénévoles et consultable via le système GeneaBank par échange de points, en août 2006,
  GRANITE-NET, contenant les généalogies ascendantes des contributeurs et consultable gratuitement par ceux-ci, présenté lors de l’Assemblée Générale du CG22 de mars 2007 et mis en ligne en mai 2007.

En juillet 2008, GRANITE-NET compile plus de 3000 listes d’ascendance et met à disposition autant de tableaux de cousinages ; par ailleurs, le nombre d’enregistrements de cette base de données dépasse le million.

Les statistiques du contenu de GRANITE-NET.


L’équipe de traitement des gedcom

JPEG - 101.2 ko
Répartition des mariages en 2008



JPEG - 32.2 ko
Evolution du nombre de contributeurs


Portfolio

Squiffiec en mars 1994 ("Ouest-France") Squiffiec en mars 1994 ("l'écho") Squiffiec en novembre 1993 ("Ouest-France") Lors des "10 ans" du CG22 ("Ouest-France") Publcation dans Gé-Magazine