Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Mémoires d’un Paysan Bas-Breton - Jean-Marie Déguignet (...)

Mémoires d’un Paysan Bas-Breton - Jean-Marie Déguignet (1834-1905)

lundi 6 octobre 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / vie_sociale

 


Publiées en partie dans la « Revue de Paris » en 1905, et dans le Bulletin de la Société Archéologique du Finistère en 1963, les mémoires de Jean-Marie Déguignet sont enfin disponibles dans une version non édulcorée.


Mémoires d'un Paysan Bas-Breton Ce fils de journalier agricole du fin fond de la Bretagne bretonnante nous a en effet laissé un témoignage exceptionnel sur la société du XIXe siècle. Tour à tour mendiant, vacher, soldat, sergent, cultivateur, assureur, débitant de tabac, miséreux, Déguignet nous apporte une vision décapante de la Bretagne du siècle dernier, mais aussi de l’armée impériale à travers les campagnes de Crimée, d’Italie, d’Algérie et du Mexique. J.-M. Déguignet a perdu la foi lors d’un voyage à Jérusalem ; anticlérical, pourfendeur du conservatisme, de la routine, sensible aux thèses anarchistes et révolutionnaires, il s’est retrouvé en porte-à-faux par rapport à la société de son temps.

Ce journal d’un écorché vif irrite parfois par ses outrances, mais le propos de l’auteur est incisif, son récit extrêmement alerte, sa vie se lit comme un roman d’aventure. Sa grande qualité est indéniablement la sincérité. Sa vision critique de l’âge d’or de la société rurale bretonne remet en cause beaucoup d’idées reçues. Mais loin d’être un marginal, Déguignet apparaît aujourd’hui comme le prophète de la destruction des sociétés traditionnelles.

Les étapes de la vie de Jean-Marie Déguignet :

1834 : Naissance à Guengat (29), « Je vins au monde dans de biens tristes conditions. »
1844 : Mendiant à Ergué-Gabéric, « J’étais si petit, si maigre, si triste que les fermières avaient pitié de moi. »
1851 : Vacher à Kerfeunteun, « J’avais appris à lire et à écrire sans maître. »
1854 : Service militaire à Lorient, « Ce milieu où presque personne ne savait lire ou même parler un mot de français. »
1855 : Guerre de Crimée, « La mitraille qui passait comme grêle au-dessus de nos têtes. »
1856 : Jérusalem, « Je ne voyais plus les choses avec les yeux de la foi aveuglante et abrutissante. »
1859 : Guerre d’Italie, « Grande bataille, grande victoire ! signé Napoléon empereur. »
1861 : Guerre de Kabylie, « Les Kabyles comme les Bretons, ne se seront jamais soumis à leurs vainqueurs. »
1866 : Guerre du Mexique, « Cette ignoble et criminelle intervention. »
1868 : Cultivateur à Ergué-Armel, « Des compliments tous les jours par les gens qui venaient voir la ferme. »
1877 : Républicain, « Vive la république bas la calotte ! »
1883 : Chassé de sa ferme, « Je vous engraisse depuis quinze ans... et vous me chassez ! »
1888 : Débitant de Tabac à Pluguffan, « Le franc-maçon, le républicain rouge, le valet du diable. »
1892 : Miséreux à Quimper, « Rien que des haillons pour couvrir mon vieux corps meurtri, usé et décharné. »
1897 : Écrit ses Mémoires, « Cette petite plume qui, dit-on, est parfois plus dangereuse qu’une épée. »
1902 : Séjour à l’hôpital psychiatrique, « Officiellement exclu de la société, mis ait ban des hommes de l’humanité. »
1904 : Publication à Paris, « J’ai vu mon nom briller ait milieu des célébrités littéraires. »
1905 : Décède face à l’hospice, « Je proteste contre toute intervention des prêtres autour de mon cadavre. »

Les Mémoires d’un Paysan Bas-Breton sortent en 1998 aux Éditions An Here.
L’ouvrage rencontre aussitôt un succès de librairie phénoménal, succès essentiellement dû à un article enthousiaste du journaliste Michel Polac sur France Inter et dans la presse.
Ce succès conduira An Here à publier en 2001 la version intégrale des "Mémoires" sous le titre de "Histoire de ma vie".


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2009

    mai

  • Mineurs de Bretagne

      Il est des traditions qui demeurent, d’autres qui s’éteignent. L’importance des mines métalliques bretonnes relève de ces dernières et il ne vient plus à l’idée de grand monde que cette province a pu être l’une des premières régions productrices de plomb (...)

  •  

  • Teilleurs de lin du Trégor

      L’industrie des toiles a longtemps occupé une large place dans l’économie bretonne. La matière première de cette activité venait, pour l’essentiel, des plateaux fertiles de la Bretagne nord, notamment du Trégor où le climat humide et doux était (...)

  •  

    avril

  • Histoire de la Résistance en Bretagne

    Des départs vers l’Angleterre (été 1940) aux milliers de F.F.I. bretons se battant pour leur libération (été 1944), la flamme de la Résistance bretonne ne cesse de briller dans une région qui rejette immédiatement l’occupant, prend ses distances avec (...)

  •  

  • Le choc de la guerre dans les Côtes-du-Nord (1939-1945)

    Cinquante ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, cette période noire de notre histoire est encore objet de souvenirs et de débats, de passions et de polémiques. Grâce à l’accès aux archives, à l’enquête orale auprès des acteurs, aux nombreux (...)

  •  

    mars

  • La Bretagne au combat (1939-1945)

    Joseph Darsel peut inscrire sur sa carte de visite : commandeur de la Légion d’Honneur à titre militaire, commandeur de l’Ordre supérieur du Temple de Jérusalem, croix de guerre, médaille de la Résistance, médaille de la Reconnaissance (...)

  •  

    janvier

  • Tu seras soldat - L’enfant et la guerre à l’école primaire - 1871-1918

    Une nation intelligente et forte considère, comme la meilleure garantie d’un patriotisme éclairé, la diffusion, dans les rangs de la société et dès le plus jeune âge, des principes de discipline, d’honneur et d’abnégation, sans lesquels il n’est point de (...)

  •  

    2008

    décembre

  • Les Sociétés de pensée depuis l’Ancien Régime en Bretagne et en Côtes d’Armor

    Cet ouvrage, dont le sous titre est Les Précurseurs du Mondialisme, a été écrit par Claude DEVALLAN, originaire de Corlay et adhérent du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor.

  •  

    novembre

  • Armandine - Lettres d’Amour - de Binic au front (1914 -1918)

      De Binic, petit port des Côtes-d’Armor, de Saint-Brieuc ou de Rennes jusqu’aux tranchées du Nord et de Lorraine, Armandine écrit chaque jour une lettre de quatre pages à son mari Armand qui est soldat sur le (...)

  •  

    octobre

  • Le diable en Bretagne

      Il fait peur, il est le terrifiant orchestrateur des forces maléfiques, il emporte les damnés dans un monde où l’on perd tout espoir. C’est Satan, le père du mensonge. Il fait rire, il est berné, maltraité, ridiculisé. C’est Paol Goz ou le vieux (...)

  •  

  • Chasse aux loups et autres chasses en Basse-Bretagne

    E.W.L. Davies a passé deux hivers dans la région de Carhaix en 1855-56. Il a participé aux chasses du louvetier morlaisien Charles de Saint-Prix, et vingt ans plus tard, rédigé des souvenirs qui constituent un témoignage exceptionnel tant sur la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100