Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Tanneurs de Bretagne

Tanneurs de Bretagne

mardi 6 octobre 2009, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / vie_sociale / industrie / Commerce

 


Depuis toujours, la Bretagne est pays d’élevage. Depuis toujours, on s’y efforce de valoriser les productions animales. Aujourd’hui, dans la filière agro-alimentaire ; hier, dans des réseaux tout aussi organisés.


Les tanneurs de Bretagne Les sous-produits des abattoirs, cornes, os, peaux étaient transformés en colles, cuirs, objets manufacturés dans des ateliers le plus souvent artisanaux comme les très nombreuses tanneries implantées un peu partout. Ces dernières ont disparu progressivement, discrètement même, dans la première moitié du siècle.

Rares sont les vestiges de ces activités peu gratifiantes : quelques toponymes, quelques séchoirs évoquent encore une histoire toute récente.

Originaire du pays de Landivisiau qui fut le premier centre de tannage de Bretagne, Dominique DERRIEN va, tout naturellement, s’intéresser à ce patrimoine industriel qui s’efface, interroger les dernier ouvriers et patrons-tanneurs, consulter les fonds d’archives...

Ses investigations vont le conduire de Lampaul-Guimiliau à Lamballe, de Quimperlé à Nantes, de Quimper à Rennes...

Le mérite des recherches que Dominique DERRIEN nous propose dans ce numéro de Skol Vreizh, est d’exhumer pour la première fois, l’univers des tanneurs de Bretagne.

Cet ouvrage est paru en 1997.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100