Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » La maison d’Alphonse

La maison d’Alphonse

lundi 13 octobre 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / affaires_militaires / guerre / résistance

 

A huit reprises, entre le 29 janvier 1944 et le 9 août de la même année, une phrase qui n’était comprise que de quelques initiés fut diffusée dans le cadre des "messages personnels" par la radio de Londres.


Quand ils s’entendaient dire par la voie des ondes "Bonjour à tous dans la maison d’Alphonse", les membres du réseau d’évasion Shelburn savaient qu’une corvette partie d’Angleterre se présenterait un peu après minuit au large d’une crique déserte des Côtes-du-Nord, et que des chaloupes s’en détacheraient pour venir embarquer les aviateurs alliés qu’on tenait cachés dans des maisons d’alentour. Celle qu’on appelait "la maison D’Alphonse" constituait l’ultime relais avant la traversée du champ de mines qui barrait l’accès de la côte et la périlleuse descente vers la grève par une falaise à pic. C’est ainsi que Shelburn évacua vers la Grande-Bretagne cent trente-cinq aviateurs qui purent reprendre le combat, plus divers agents qui étaient attendus par les services secrets alliés. Vingt-trois des siens perdirent la vie dans cette entreprise à laquelle RÉMY a voulu rendre l’hommage qui lui était dû, et dont les authentiques péripéties composent un merveilleux roman d’aventures.

Cet ouvrage est composé de 22 épisodes, parfois un peu romancés, qui font revivre quelques résistants costarmoricains (Georges Jouanjean, la châtelaine du Bourblanc, François Le Cornec, René Dagorne, Mathurin Branchoux, Jean Boulbain, Louise Chareton et son fils, Joseph Darsel, François Kerambrun, etc)

Sa lecture prolonge celle de Par les nuits les plus longues.

Agé de trente-six ans, Gilbert RENAULT s’embarque le 18 juin 1940 à bord d’un chalutier qui, échappant de justesse à l’emprise de la Wehrmacht, le transporte de Lorient au Verdon, d’où un cargo suédois le conduit en Angleterre. Volontaire pour une mission secrète en France occupée, il quitte la Grande-Bretagne dès le 10 août, avec mission de surveiller les mouvements de l’ennemi tout le long de la côte atlantique. Le réseau qu’il crée sous le nom de Confrérie Notre-Dame couvre, dix-huit mois plus tard, l’ensemble de la France occupée et la Belgique. Sans cesse pourchassé par l’Abwehr et la Gestapo, celui qui est devenu "RÉMY" devra à l’héroïsme de ses camarades qui, sous la torture, dans les camps de déportation ou au poteau d’exécution, refuseront de le livrer, de n’être jamais pris. Et c’est sous l’uniforme qu’après le débarquement il reviendra participer à la libération de sa Bretagne natale. De lui, le général de Gaulle a écrit : "Notre Rémy fut des premiers, parce qu’il est des meilleurs. Et c’est pourquoi, après tout ce qu’il a fait - qui est si grand ! - il sait qu’il reste tant à faire." Il restait entre autres choses, à écrire l’histoire de ceux qui souffrirent et moururent au service de la France.

Cet ouvrage a été édité en 1968 par la Librairie Académique Perrin.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2018

    novembre

  • Bibliothèque du CG22

    Vous trouverez ci-dessous la liste de tous les ouvrages disponibles à la bibliothèque du CG22. Les prêts d’ouvrages se font uniquement au siège de l’association.

  •  

    janvier

  • Saint-Maden d’hier à aujourd’hui (retirage)

    Le livre « Saint-Maden d’hier à aujourd’hui » riche de textes, de témoignages, de photographies invite le lecteur à découvrir ou redécouvrir pour bon nombre d’entre nous la vie dans nos campagnes telle que nous avons pu la connaître ainsi que celle que (...)

  •  

    2014

    janvier

  • La bibliothèque du Centre généalogique 22


  •  

    2012

    avril

  • YVIGNAC, mille ans d’histoires

    Le succès de la fête « Un soir à Yvignac » de mai 2009 retraçant la vie d’autrefois dans notre bourg, la publication du livre « Des vies qui passent » ont amené l’association Familles Rurales à continuer ses recherches sur le passé de notre commune. Animé (...)

  •  

    janvier

  • Dictionnaire étymologique du breton

    Plus de sept mille racines de mots bretons avec leurs notices : origine, attestation ancienne, variantes, évolution, cousinage dans les autres langues celtiques, termes de la même famille...

  •  

  • Le temps des moissons

    "Depuis que les gens possèdent des montres, ils n’ont plus le temps. Quand j’étais jeune, les anciens faisaient un signe de croix avec la lame du couteau sur le dos du pain avant de l’entamer, car il était sacré, et maintenant on le jette parfois. Dans (...)

  •  

  • LES USINES TANVEZ - Culture industrielle & mémoire ouvrière

      Les Usines Tanvez (1856 - 1966) ont été au cœur de la vie économique et industrielle de Guingamp, pendant plus d’un siècle. Implantées sur les berges du Trieux, elles ont développé grâce à la présence de l’eau, une importante activité métallurgique, (...)

  •  

    2011

    octobre

  • Boishardy, l’histoire et la légende

    Cet ouvrage de Hervé POMMERET est paru dans la collection "des faits & des hommes" à l’Office d’édition du livre d’histoire.

  •  

  • L’esprit public dans le Département des Côtes-du-Nord pendant la Révolution 1789-1799, essai d’histoire politique d’un département breton

    Cet ouvrage a été édité en 1921 (imprimerie-librairie René Prud’Homme - Saint-Brieuc) ; il est, également, disponible en "reprint" chez Megariotis Reprints - Genève - 1979

  •  

    juillet

  • Généalogies entre Trégor et Pays Gallo

    Yves OLLIVIER, adhérent du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor et rédacteur d’articles de "Généalogie 22", propose dans son ouvrage plusieurs généalogies qu’il a étudiées.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100