Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Du café vous aurez ?

Du café vous aurez ?

dimanche 27 mars 2011, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / langage

 

La Basse-Bretagne qui couvre la totalité du Finistère et la partie occidentale du Morbihan et des Côtes-d’Armor, était, au début du vingtième siècle, massivement bretonnante.
Si cette langue a subi au cours des dernières décennies un recul dramatique, elle est encore utilisée par une partie non négligeable de la population.


Du café vous aurez ?

Il n’existe pas une variété unique de français spécifique à l’ensemble de la région : la langue bretonne elle-même, comme toutes les langues au demeurant, est à la fois une et variée.
Mais, partout s’entendent en français des mots, des expressions, des tournures bretonnes qui subsistent dans l’usage, souvent à l’insu des locuteurs.
Les nouveaux venus dans la région sont pour le moins surpris en entendant des phrases comme J’ai envoyé ma grand mère à la gare pour "j’ai conduit ma grand mère à la gare".

La quantité de formes ou de tournures prises au breton est inversement proportionnelle à l’âge des locuteurs, et dépend de leur activité professionnelle et de leur lieu de résidence.
Mais toutes les classes sociales adorent, à l’occasion, glisser des mots bretons dans la conversation, comme marque d’appartenance, de complicité : une soirée morose sera facilement qualifiée de tristique.
On trouve aussi dans le français local des mots ou des tournures vieillis ou sortis de l’usage en français général, comme la grève - par opposition à la plage - ou le bourrier.

Chaque entrée de ce petit lexique est expliquée et souvent illustrée par une courte phrase saisie sur le vif, au cours des années, sans aucune prétention à l’exhaustivité.

Jean LE DÛ est professeur émérite de celtique à l’Université de Bretagne Occidentale (Brest) ; il appartient au Centre de Recherche Bretonne et Celtique.
Il a dirigé de 1989 à 1996 le groupe de recherche 0009 du CNRS intitulé Atlas linguistiques, parlers et cultures des régions de France.
Cet ouvrage est paru en 2002 aux Éditions Armeline.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

     

    2010

    juillet

  • L’âme de l’Étang

    L’âme de l’Étang Agrandir le plan II s’agit d’un livre qui fait vivre un site exceptionnel, L’Etang-Neuf, en plein Centre Bretagne. Alors qu’on est loin de partout, à l’orée du Bois de Coatmallouen, à cheval sur le Trégor et la Cornouaille, (...)

  •  

    mai

  • La noblesse entre l’exil et la mort

    La noblesse est apparue, très tôt dans l’Ouest, surtout en Bretagne, comme fondamentalement et massivement hostile à la Révolution.

  •  

  • L’argot des nomades en Basse-Bretagne

    Quel étrange destin que celui de ce jeune Rochois (de La Roche-Derrien), étudiant pauvre, très tôt exilé dans la capitale, emportant sa Bretagne dans la tête et dans le cœur, fréquentant assidùment les milieux intellectuels parisiens et les grands (...)

  •  

    février

  • Dictionnaire des communes - département des Côtes-d’Armor - Eléments d’histoire et d’archéologie

    Ce dictionnaire est un ouvrage incontournable pour tout généalogiste faisant des recherches dans notre département.

  •  

    janvier

  • Nouvelle histoire de la Bretagne

    L’identité bretonne existe-t-elle encore en cette fin de XXe siècle ? La Bretagne a-t-elle un avenir dans l’Europe unie qu’elle souhaite ? La réponse à ces questions se trouve en grande partie dans le passé. Un passé que ce livre interroge à la lumière (...)

  •  

    2009

    décembre

  • Les Cahiers du Trégor

    Les 30 Cahiers du Trégor ont été publiés de 1982 à 1990 avec le concours de la M.J.C. de Bégard.

  •  

  • Les Carnets du Goëlo

    Les Carnets du Goëlo sont publiés par la SEHAG

  •  

    octobre

  • Tanneurs de Bretagne

      Depuis toujours, la Bretagne est pays d’élevage. Depuis toujours, on s’y efforce de valoriser les productions animales. Aujourd’hui, dans la filière agro-alimentaire ; hier, dans des réseaux tout aussi (...)

  •  

    septembre

  • Bretons de Paris - des exilés en capitale

    Ils sont de Quimperlé, Pont-Croix, Ploërmel, Guingamp, Carhaix ou du Faouët... Un jour, comme l’ont fait avant eux leurs aînés, ils ont tourné le dos au pays pour s’en aller à Paris.

  •  

    août

  • Communes bretonnes et paroisses d’Armorique

    A la recherche des origines paroissiales

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100