Accueil » Documentation » Bibliothèque du CG22 » Moulins à papier de Bretagne

Moulins à papier de Bretagne

mercredi 11 juin 2008, par JCLB
MOTS-CLÉS :  / bibliotheque / vie_sociale / industrie / patrimoine

 

Après son ouvrage consacré aux Chiffonniers, Yann-Ber KEMENER nous livre aujourd’hui le résultat de ses recherches sur les Moulins à papier de Bretagne.


Moulins à papier de Bretagne Née au XVe siècle avec le développement de l’imprimerie, l’activité papetière est un des fleurons de l’économie bretonne jusqu’au XIXe siècle. Elle s’intègre dans un système qui associe la culture du lin, le tissage de toiles, la récupération des chiffons.

À cette époque, le papier et les toiles de lin constituent l’essentiel des exportations d’un port comme Morlaix vers la péninsule ibérique et la Hollande. Cette activité restée routinière décline avec les guerres de la Révolution et de l’Empire. Au cours du XIXe siècle, seuls quelques moulins à papier s’équipent de piles hollandaises, de machines à vapeur adaptées aux nouvelles conditions du marché.

Aujourd’hui, la tradition papetière est toujours vivante : si au Moulin de Pen Mur en Muzillac, le papier est toujours fabriqué à l’ancienne, il est à noter que les firmes De Mauduit et Bolloré implantées en Cornouaille se sont orientées vers la production de papiers spéciaux exportés dans le monde entier.

Cet ouvrage a été publié par Skol Vreizh en 1989.


Les ouvrages consultables à la bibliothèque du Centre Généalogique des Côtes-d’Armor





Les articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100