Accueil » Les outils internet du CG22 » Corail-Net » CORAIL-NET au pays des migrants

CORAIL-NET au pays des migrants

mercredi 8 novembre 2017, par Michel Moro
MOTS-CLÉS :  / migration

 

Beaucoup de généalogistes se sont souvent posés la question de savoir ce qu’était devenu tel ou tel enfant d’une famille, dont on ne trouve après la naissance, aucun acte de mariage, ni de décès.
Comme beaucoup, ces natifs des Côtes-d’Armor se sont rendus dans des lieux où ils pouvaient trouver du travail, la terre natale n’arrivant pas à faire vivre tous ses enfants.
On va les retrouver dans des ports militaires ou de marine marchande, Brest, Lorient, Toulon, Le Havre, Dunkerque, La Rochelle, Marseille, mais aussi dans le Périgord, en Limousin, chez les maraichers de Normandie ou en région parisienne, dans les usines, la construction du métro parisien, les transports, les métiers de la restauration et du service à domicile.

 

Les Bretons de Saint-Denis - Collection Amicale des Bretons de Saint-Denis

 

On les retrouvera aussi dans des pays d’émigration, comme les iles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, souvent points de départ vers le Canada ou l’Australie, mais aussi dans les anciennes colonies Françaises d’Afrique, et dans les iles du pacifique, ou des caraïbes.

 


Le CG22 disposait de quelques listes de natifs des Côtes-d’Armor, glanées ici ou là, au hasard des rencontres sur internet, ou dans des manifestations régionales ou nationales.

Nous pouvons proposer aujourd’hui, à tous nos adhérents, une première liste d’environ 25000 personnes, mariées ou décédées hors du département.

Elle concerne actuellement :
  des mariages au Havre (76) de 1925 à 1935,
  des mariages à Montesson (78) de 1854 à 1898,
  des mariages à Lorient (56), de 1712 à 1749,
  des décès des poilus de la guerre 14-18, ainsi que des marins MPLF de 1914 à 1919,
  des mariages et décès extraits des fichiers Gedcom de quelques adhérents que nous avons sollicités pour nos premiers tests.

Cette première liste est modeste, mais nous faisons appel à nos adhérents pour mettre en commun les listes qu’ils auraient pu élaborer dans leur région, mais aussi à tous nos adhérents qui ont dans leur généalogie (fichier Gedcom) des ancêtres des Côtes-d’Armor, mariés ou décédés hors du département 22.

On se limitera pour les mariages à l’année 1942, et pour les décès à l’année 1992.

 

Comment faire des recherches dans notre base des migrants ?

Pour simplifier les choses, la base des migrants a été associée à celle de Corail-Net (qui ne contient que les actes BMS et EC des Côtes-d’Armor).

La base des migrants permettra de renseigner sur le devenir de certains natifs du département, qui se sont expatriés vers d’autres contrées, en France ou à l’étranger, pouvant donner ainsi quelques pistes de recherches aux adhérents concernés.

La recherche sur les migrants du 22 sera obtenue via le sélecteur géographique des Mariages et des Décès de Corail-Net, tout en bas de la liste, juste après la recherche sur tout le département 22.

 

 

La recherche sur les migrants du 22 est incompatible avec les recherches spéciales qui ne concernent que le département des Côtes-d’Armor.

Par contre, les recherches avancées apporteront des possibilité de recherches intéressantes, grâce à la recherche "FullText" (ou recherche libre), dans de nombreux champs, dont les champs Origine, ce qui permettra de trouver les migrants d’une commune, dans la limite d’une plage de 100 ans et de 100 résultats maximum.

Beaucoup de communes des Côtes-d’Armor ne sont pas encore dépouillées au delà de 1913, et les décès de poilus du 22 n’y sont pas encore consignés : la recherche sur les migrants du 22 permettra de les trouver.

 

La recherche par Couple (appelée Recherche Famille, ailleurs) permettra de rattacher les mariages et décès de personnes nées dans le département, pour peu que leur parents aient été notés dans les mariages ou décès des migrants du 22.

 

 

Comment participer ?

 

Une boite à lettre a été ouverte pour la correspondance : migrantsdu22 genealogie22.bzh

 

Vous pouvez nous envoyer :
  en format libre (Word, Excel, Write, Calc), ou en format Nimègue, pour quelques actes de mariage ou de décès (pas de copies numérisées SVP).
  un fichier Gedcom de vos migrants du 22 (pas obligatoirement que ceux de votre ascendance, pensez aux collatéraux). Si vous avez des difficultés, nous pouvons récupérer le Gedcom complet et extraire nous-même les données des migrants du 22,
  des listes de migrants du 22 que vous auriez pu établir dans vos recherches.

 

Dans la mesure du possible, des permaliens permettraient de sourcer votre acte, n’hésitez pas à nous en fournir.

 

Attention, certaines Archives départementales, comme les AD44, ne fournissent pas de vrais permaliens, mais seulement des liens valables uniquement pendant la session de visite sur leur site.

 

L’équipe de suivi :

Michel MORO, pour la coordination générale, la qualification des données et la gestion internet,
Josseline ADAM, pour la saisie Nimègue des actes livrés en petites quantités,
Yves GERAULT pour la gestion des fichiers GEDCOM, et leur conversion via VisuGed,
Dominique MASSUYEAU, pour l’assistance informatique pour le tri et la mise en forme des données des GEDCOM.

 

Voir en ligne : Les bretons de Paris et de Saint-Denis


titre documents joints




Les articles de cette rubrique

     

    2009

    juin

  • Tout savoir sur GeneaBank (www.votre-genealogie.fr)


  •  

    2008

    avril

  • La recherche par variante orthographique

    Varier les angles de recherche est souvent la solution pour arriver à trouver un acte : la recherche par variante orthographique est l’une des solutions mises à disposition des généalogistes par (...)

  •  

    mars

  • Campagne de relevés des lieux-dits du cadastre ancien

    Le CG22 a lancé, début octobre 2007, une campagne de relevés de lieux-dits pour les communes des Côtes d’Armor. Ces relevés se feront principalement à partir du CADASTRE ANCIEN disponible sur le site internet des Archives Départementales des Côtes (...)

  •  

  • Introduction à la recherche des Lieux-dits

    Les Lieux-dits ont été extraits du cadastre ancien (par les bénévoles du CG22) et du cadastre de 1962 des Côtes d’Armor.

  •  

  • Introduction à CORAIL-NET

    Article paru dans le bulletin Généalogie 22.

  •  

    février

  • Historique de CORAIL-NET

    HISTORIQUE DE LA CRÉATION DE CORAIL-NET 15 janvier 2006 : Jean-Claude Le Bloas et Guy Mahé prennent contact avec le responsable de la base RECIF au CGF. 18 mars 2006 : Jean-Claude Le Bloas, Président du CG22, annonce lors de l’assemblée générale (...)

0 | 10 | 20